Information

2020, l’année Covid, l’année presque vide…

 

Mal commencée dès mars avec un report de la sortie pissenlits-oeufs durs à Rochard pour cause d’avis de tempête, la saison n’a été ensuite qu’une succession d’annulations laissant les caravanes et les camping-cars au garage excepté pour des escapades personnelles entre deux confinements.

L'aillet dans la caravane... mais devant la maison !

Seule la sortie de Port des Barques semblait sauvée. Elle aurait donné du baume au cœur des adhérents trop frustrés de ne pas s’être encore rassemblés mais, patatras, une tornade a balayé l’île d’Oléron et la côte charentaise à la veille de notre arrivée, faisant de gros dégâts précisément au camping de la Garenne qui a immédiatement été fermé.

A Rochard aussi, la saison était mal engagée : le site devait accueillir des mini-camps sous la yourte en juillet mais les désistements ont été nombreux, quelques groupes arrivant quand même à maintenir leur projet grâce à un hébergement personnalisé sous tentes individuelles.

Pas d'hébergement sous la yourte mais en tentes individuelles.

Le chantier international aurait pu être compromis lui aussi mais notre partenaire Solidarités-Jeunesses s’est surpassé pour trouver les effectifs de volontaires alors que les vols longs courriers étaient inexistants et que les contraintes étaient fortes. Cette session 2020 s’est très bien passée du point de vue sanitaire. La ténacité alliée à la prudence ont payé et ce chantier à l’existence improbable a été perçu comme un îlot collectif inespéré, avec une saveur d’échanges, de rencontres, de vie, encore plus riches que les précédents !

Un chantier international inespéré mais plein de belles rencontres !

Photo Courrier de l'Ouest

Positivons encore : le programme 2021 n’a pas été difficile à établir, c’est un « copié-collé » de celui de l’année dernière et le vin de Bourgueil, la viande de taureau de Camargue ou les moules de Port des Barques nous auront attendus.

Avec les caravanes et les camping-cars ou à Rochard, retrouvons-nous bien vite !

 

Dominique Faucher
Président du CCDS